05 Jul 2017

Antoinette fouque - site presse

Photo Antoinette Fouque - Site Presse

Antoinette Fouque, éditrice et libraire

Cette femme de lettres lance sa propre maison d'édition, Les Editions des femmes au début des années 1970. Les Librairies des femmes voient le jour dans la foulée à Lyon, Paris et Marseille. Les boutiques de livres ouvertes par Antoinette Fouque ouvrent leurs portes jusque tard le soir, il s'agit de lieux d’échanges. Avec sa société d'édition, elle valorise la création féminine. Proposant plus de six cents livres voués à la pensée des femmes, la société d’édition d’Antoinette Fouque permet à de multiples écrivains de se faire connaitre.

L'Alliance des Femmes pour la Démocratie : son engagement politique

Toujours active à l'heure actuelle, l’Alliance des Femmes pour la Démocratie créée à l'initiative d'Antoinette Fouque se positionne à gauche dans le monde politique. L'égalité est au coeur du mouvement. Antoinette Fouque se présente avec les radicaux de gauche pour les élections européennes, elle siège à Strasbourg en tant que députée de 1994 à 1999. Actuellement, les droits des femmes se trouvent toujours menacés et l'AFD combat dans le but de réfréner la montée de tous les extrémismes.

Elle est à l'initiative de l'ouvrage "Le dictionnaire universelle des créatrices", qui rend hommage aux femmes qui ont été écartées injustement de l'Histoire depuis 40 siècles. La lutte d’Antoinette Fouque ne répond pas aux tentations de l'activisme pur et dur, elle revendique son attachement à la place de mère. La théoricienne présente une authentique répulsion pour les noms en "-isme", qui réfèrent à une doctrine. Elle fait dès lors naître le terme "féminologie". Evidemment, Antoinette Fouque a écrit dans divers livres collectifs comme "Génération MLF 1968-2008" ou "Mémoire de femme 1974-2004".

Au siège des Nations Unies et partout dans le monde, Antoinette Fouque porte la parole de la cause des femmes. Elle s’engage par exemple aux côtés d'Aung San Suu Kyi face à au régime militaire au Myanmar. Pour Antoinette Fouque, la femme du soldat inconnu est encore plus inconnue que lui. Elle le clame pendant une manifestation parisienne du Mouvement de libération des femmes.

Antoinette Fouque et les autres militantes décident d'enregistrer le Mouvement de libération des femmes avec le statut d’une association, nous sommes alors à la fin des années soixante-dix. Cette théoricienne du féminisme fait partie des militantes qui ont fondé le Mouvement de Libération des Femmes. Antoinette Fouque s'éloigne du MLF lorsqu'elle s'envole pour les USA au début des années 80. Le MLF, à ce moment en proie à des querelles intestines, perd de l’influence.